Le coût de la rentrée scolaire

A l’heure où la prime de rentrée scolaire est versée aux familles (soumis à des conditions de revenu), je m’étonne une nouvelle fois des montants que les associations rapportent pour cette rentrée 2017-2018.
Pas d’étonnement sur les calculs qu’ils font, mais sur les règles d’économie qui devraient être appliquées pour alléger la facture.

J’ai été représentant de parent d’élève; avec l’association, nous avions négocié auprès du collège un cartable type qui permettait de couvrir l’essentiel des fournitures scolaires.
– Harmonisation des formats de classeurs, cahiers, feuilles
– Trousse de base qui ne comporte pas d’équipement onéreux (stylos, crayons, règles, compas et rapporteurs – d’autant plus qu’ils peuvent souvent servir plusieurs années)
– Limitation des vêtements spécifiques à certaines matières (blouse, sport, atelier). De plus, une tenue de sport n’est pas limitée à l’utilisation en établissement scolaire; son coût devrait donc être pondéré pour que tout ne soit pas pris au titre ce la rentrée !
Je me rappelle que sur les fournitures de papeterie, le prix du panier ne dépassait pas 20 ou 30€ en commandant chez un grossiste

Alors bien sûr les fabricants usent d’arguments marketing pour vendre leurs produits haut de gamme. Bien sûr que les enfants veulent ainsi se distinguer de leur camarades par des produits de marque. Mais quand on subventionne une rentrée scolaire, on pourrait peut-être appliquer ces règles simples pour diviser par au moins deux ces coûts qui ne cessent d’augmenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *