Linux Mint ou une alternative cohérente à Windows

Se désintoxiquer de Windows

Retour en arrière

Mon vieux PC a suivi ou plutôt a subi les dernières évolutions de Windows.
De Windows 7 natif, il a fallu que je lui donne une cure de Jouvance (carte réseau et carte graphique) pour le faire passer en Windows10.
J’avais déjà ré-installé l’OS et tous mes logiciels une fois car Windows vieillit mal et il lui faut un bon « Reset » pour reprendre quelques couleurs – un temps…
Je m’apprêtait à le refaire à nouveau car il donnait de nouveaux signes de faiblesse. Malgré que j’ai un NAS, certains logiciels éparpillent tout de même leurs données un peu partout et ré-installer est souvent une opération longue, risquée et destructrice au sens perte de données. Rien qu’iTunes qui dispose d’une bibliothèque séparée peut compliquer très largement votre rafraîchissement si la bibliothèque est volumineuse.

Retour de vacances

En rentrant d’Espagne nous sommes passés chez mon ami Fifi. Apiculteur de profession, informaticien par goût et nécessité (son site), il habite dans l’Aude dans la haute vallée de la rivière éponyme, disons au dessus de Limoux. C’est là – chez lui – qu’il m’a présenté l’OS qu’il utilisait sur ses ordinateurs personnels. Linux Mint. Intrigué plus que conquis, j’ai décidé d’approfondir cette distribution dès mon retour chez moi.

Retour au bercail

Prudent, je n’ai pas voulu tout casser. J’ai donc cherché sur Le Bon Coin (et trouvé) un disque Sata 3,5 pouces de capacité suffisante. Pour 15€ donc j’ai monté un disque de 320GO qui doublait ma capacité interne (mes données sont sur NAS). Mon ami Bernard m’a prodigué ses conseils éclairés pour éviter que mes installations ne cassent quoi que ce soit; j’ai donc laissé le capot de mon PC ouvert le temps d’isoler alternativement les disques en débranchant un des câbles Sata. L’installation effectuée, les précautions d’usage et contrôles effectués, j’ai paramétrer mon Bios pour démarrer dans l’ordre de priorité voulu. Le reste n’a rien d’extraordinaire car j’ai suivi la procédure standard disponible sur le net:

Le bilan, dès le premier jour, est plus que positif:

  • reconnaissance dès l’installation de tous mes équipements: clavier-souris sans fil, imprimante-scanner wifi, réseau, écran webcam. En deux heures tout était installé et l’essentiel paramétré.
  • installation facile du NAS, de Google Drive (attention, plusieurs méthodes dont certaines moins efficaces)
  • personnalisation aisée et découverte intuitive pour un Windowsien.
  • découverte de nouveaux logiciels sans surprise.

Retour d’expérience

En faisant un bilan objectif je constate tout de même (bon et moins bon mêlé)

  • OS très orienté anti Google. Le moteur de recherche n’est pas proposé dans le navigateur Firefox, il faut chercher pour l’installer et le trouver
  • De nombreuses correspondances logiciel avec Windows dont certains sont sur les deux plateformes (Gimp, Google Doc, VLC, Audacity)
  • Mais il faut parfois mettre les mains dans le cambouis pour faire marcher des fonctions basiques: Gmail dans Thunderbird qui ne fonctionne pas avec a dernière version d’où nécessité de rétrograder la version, installation hors distribution officielle qui nécessite d’installer à la main (sudo sous terminal)
  • Je n’ai pas réussi à trouver un bon  équivalent à iTunes; obligé de me contenter d’un logiciel efficace mais basique, le seul à bien reconnaître ma bibliothèque sur le NAS
  • Et certains logiciels manquent à l’appel: Captvty pour télécharger (légalement) les émissions télé en replay, logiciel de tag MP3 aussi facile que sur Windows, re-sizing en masse d’images, Office bien sûr même si LibreOffice est bon (les macros d’Office ne fonctionnent pas), Certains logiciel liés à des équipements externes (Mappy pour mon GPS auto, Logitech pour ma télécommande générique)
  • On parle d’un émulateur Windows (Wine) mais là c’est pas les mains qui sont couvertes de cambouis, la tête en est couverte aussi.
  • Il faut que je cherche comment accéder dans l’explorateur à d’autres Cloud (Hubic, SFR…)
  • Intégration de plugin dans Firefox moins efficace que sous Chrome (Lastpass, Shaarli…)

Mais tout de même, offrir autant des services de manière aussi efficace en un temps d’adaptation aussi court, c’est bluffant.

Maintenant il me reste à:

  • Vérifier dans le temps si la distribution ne fatigue pas
  • Mesurer les performances en charge même si je ne suis pas un gros consommateur
  • Trouver de bonnes correspondances aux manques que j’avais l’habitude d’utiliser: iTunes, Mappy, Captvty, Office 2013
  • Finir de migrer les autres utilisateurs qui étaient sous Windows

J’ai gardé les deux disques durs (Linux et Windows). Au boot je peux choisir lequel je veux voir démarrer et sous Linux je vois le disque Windows et sais l’explorer.

Retour vers le futur

Là je mettrai mes avancées et découvertes pour les partager.

A suivre…

[2017-05-10] Ce qui me dérange un peu sur Linux Mint, c’est le fait qu’il ne soit pas reconnu comme logiciel du monde libre. Bien que basé sur Ubuntu, il a ses propres développements et ses logiciels applicatifs spécifiques. Pour un néophyte c’est pas trop gênant mais, comme l’a dit un forumeur, les ,logiciels applicatifs proposés sont plus près de la tombe que du berceau. Pour autant le « Gestionnaire de logiciels » intégré est censé proposer des logiciels compatibles à la dernière version.

[2017-05-15] Recherche d’un logiciel Audio efficace. Les forums m’indiquent le logiciel Clementine. L’avantage est que la communauté de développement a l’air active car parfois je tombe sur des logiciels qui n’ont pas évolué depuis des mois, voir des années. A noter que ce logiciel existe sous Windows, Mac OS X et Linux. Pour rappel, le logiciel VLC sait convertir des DVD en MP4 ou autres formats; c’est parfois un peu fastidieux (langue et piste si menu DVD) mais on y arrive. Là j’intègre ma bibliothèque MP3 de mon NAS dans le référentiel Clementine. Il lui a fallu un peu plus d’une demi-heure pour référencer ma bibliothèque. Il me faudra sûrement beaucoup plus de temps pour dominer le logiciel.
Mise à jour du 17/09/2017; si je n’ai pas réussi à gérer depuis Clémentine un iPod Shuffle (le tout petit sans écran old school), le Nano a tout de suite été reconnu et j’ai pu y transférer ma musique, même si les pochettes n’apparaissent pas encore. Seul iTunes gère le tout sans soucis. Avec un iPod 8G, j’ai le temps de chercher avant d’avoir tout écouté (>1800 morceaux).

[2017-06-04] Gimp; ah Gimp. Beau logiciel mais tellement déroutant. J’utilisais paint.net sous Windows. Logiciel gratuit qui m’allait très bien. Mais va falloir se faire à Gimp. Déjà, pour sélectionner, changer de couleur, agrandir, j’ai galérer. Ne pas oublier qu’on exporte beaucoup sous Gimp. Maintenant la transparence, là j’ai cherché. J’essaye donc ici de marque comment faire … pour ne pas oublier et chercher la prochaine fois.
Méthode de mise en transparence:
Sélection>tout
Calque>Transparence>Ajouter un canal alpha
Sélection>Par couleur
Outil>Pipette
Se positionner sur couleur à enlever>Suppr
Fichier>exporter comme>nom d’un fichier en PNG

[2017-06-05] On ne se refait pas. J’avais l’habitude de mes polices de caractère; j’affectionne particulièrement Comic et Verdana. Comme elles n’étaient pas en natif sous Linux, je les ai chargées ici.

[2017-06-15] Clementine c’est bien, même si iTunes c’est mieux. Bon, arrêtons de regarder le passé. J’avais un problème avec les logiciels audio de Linux: Ripper des CDs en automatique, permettant de taguer ID3 les fichiers, de les nommer comme je l’entends, de les mettre où je veux et d’y coller les pochettes adéquates. J’ai cherché, cherché, testé … pour tomber sur le logiciel ABCDE pour A Better CD Encoder. Bon, c’est de la ligne de commande. Bon, faut mettre les mains dans le fichier de configuration. Mais il fait tout ce que je cherchais. Il encode avec les paramètres que je veux, il va chercher et met les pochettes, il place les fichiers là où il faut avec le bon nom. Pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux et ça me convient.
MàJ du 11/10/17: une petite explication bien utile sur la configuration.

[2017-07-07] Oups ça faisait un bail. Là j’ai basculé sécurité. Mon mot de passe est toujours sécurisé: minimum 12 caractères, des minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux. C’est bien mais à taper dès qu’on fait un SUDO, ou pour sortir d’une veille de cession… J’ai voulu tester une solution à base de lecteur d’empreinte.
En résumé, j’ai opté pour ce logiciel sur ce produit que j’ai acheté sur LeBonCoin (on en trouve aux alentours de 10~15€). La chronologie de mes investigations est sur le forum de Linux Mint. Ah oui, j’ai oublié de dire: ça marche !

[2017-07-15] Avec le logiciel Clementine, je mes suis attelé au rippage de ma bibliothèque classique. Le logiciel ABCDE m’a bien aidé. Mais avec le classique, y’ un problème sur les tags MP3. L’artiste considéré est l’interprète et non pas le compositeur. Qu’à cela  ne tienne.. Mais quand dans Clementine je regarde mes dernières insertions dans ma bibliothèque, je vois un tas d’interprètes divers et variés qui ne me disent pas de qui provient l’oeuvre. Ainsi, pour détourner l’anomalie (je ne veux pas me taper tous les tags MP3 pour modifier l’artiste), je me suis mis en tête de développer une procédure qui modifie la date des nouveaux fichiers et les mettre dans le passé. Ainsi ces nouveaux morceaux n’apparaîtront plus dans les dernières acquisitions.
Peu habile en script, j’ai appelé la communauté à l’aide et après quelques heures passées à comprendre, je suis arrivé à une solution convenable. La procédure changeDate que j’ai écrite me convient parfaitement et elle m’a permis de commencer à me familiariser avec le bash et le scripting Linux.

[2017-07-20] J’ai parfois des fichiers audio de type flac qui préservent la qualité mais ne sont pas utilisables sur tous les lecteurs (autoradio, baladeur mp3…). J’ai donc cherché  le moyen de les convertir simplement. Une recherche Google après, j’ai trouvé la solution qui a marché du feu de dieu. D’ailleurs il faudra que je me penche sur ce logiciel (Ffmpeg) car il semble proposer plein d’options, plein de fonctionnalités.

[2017-08-17] Déconvenue. J’ai un GPS Mappy, vieux modèle. un Mappy mini 305 ND. Les mises à jour sont à vie…. sauf que ce modèle n’est pas supporté par l’interface Web NaviExtras et que le logiciel client-serveur n’est compatible que Windows et Mac. Je vais booté sur Windows car je suspecte que les mises à jour à vie … soient figées depuis quelques temps ! A suivre..

 

[2017-08-18] Migration en version 18.2. Aucun soucis. J’en ai profité pour mettre quelques Desklet sur le bureau: calendrier Google et Météo. Bien lire le site des développeurs, tout n’est pas expliqué dans la configuration. Sinon je me suis mis au développement de Shell. A la recherche d’un logiciel de sauvegarde, j’ai été déçu par la profusion des solutions et surtout de l’obsolescence de certains d’entre eux. Je me suis donc tourné vers l’outil standard rsync. Et j’ai surtout usé/abusé de la communauté pour m’aider dans mes recherches et mises au point. Le détail est ici. Ah oui, j’ai ajouté le programme Geany pour modifier mes sources; gestion des couleurs syntaxiques suivant le langage, éditeur moderne. Et le logiciel HandBrake pour convertir des formats vidéos.

[2017-08-22] Je suis le cours Linux sur OpenClassRoom. Très bien fait d’autant plus qu’on peut suivre le cours complet en plusieurs étapes et reprendre facilement après. Il conserve (Cookies ?) votre avancement. Il mesure aussi si vous le voulez votre compréhension par des QCM notés.
Mais là n’est pas mon propos. Par ce cours j’ai installé les commandes « at » et « screen ». La première est surtout nécessaire si on veut planifier quelque chose comme … mettre en veille l’ordinateur à une heure donnée pour éviter de passer la nuit dessus !
at hh:mm
systemctl  hibernate
<CTRL>D

[2018-09-17] Bon les vacances se terminent et l’automne s’est déjà invité dans notre quotidien. J’ai eu quelques difficultés réseau dans mon installation mais là n’est pas mon propos. Je parlerai plutôt de mes recherches et découvertes.
A la recherche d’une méthode pour intégrer les « clouds » dans mon navigateur local de fichiers, j’ai voulu monter comme je l’ai fait pour mon NAS et mon Drive Google des ressources externes. J’ai cherché pour celles que j’utilise régulièrement. Si l’intégration de Dropbox s’est faite sans difficulté, pour Hubic ça a été bien plus compliqué. En fait j’ai utilisé le programme rclone qui doit s’installer manuellement et qui travaille en ligne de commande. Ainsi cette interface permet de manipuler un tas de liens cloud mais tout se fait en ligne de commande. Donc ça marche mais c’est pas automatique. Je dois encore chercher …. mais je trouverai de quoi faire en automatique ce que Dropbox offre en standard.

 

[2017-09-21] Google Cloud Print... Je sais que le Libre et Google sont normalement incompatibles … philosophiquement. Pour autant je trouve que le navigateur Chromium sous Linux est bien mieux que Firefox. Bon c’est dit. Et dans la famille Google j’ai choisi une imprimante compatible Google Print.
Sous Linux Mint ajouter une imprimante réseau est un jeu d’enfant; l’OS va rechercher les imprimantes sur le réseau local est c’est trouvé. Mais si l’imprimante change d’adresse IP, ou si elle n’est pas sur le réseau local, là ça se complique. J’ai donc cherché … et trouvé … cet article dans le forum Ubuntu (qui m’a bien fait marrer) … avec la solution … qui a fonctionné.

[2017-10-03] J’ai acheté un nouveau PC. J’ai donc voulu réinitialiser mon ancien en y laissant les deux distributions: Windows 10 et Linux Mint.
Pour le premier tout est prévu; allez voir la documentation officielle.
Pour le deuxième (Mint) j’ai réinstallé à partir d’une clé USB.
Mais là où je veux en venir c’est la manière de modifier le fichier paramètre de boot afin de choisir ses options.
Plus qu’un long discours le tutoriel sur la manière de modifier le fichier grub est très bien fait.
Donc, au boot, si vous actionnez la commande de choix F12 vous choisirez votre disque de boot. Si le disque choisi ne contient qu’un OS, il démarrera sur ce choix; mais si il dispose d’un multi-boot, il vous proposera le choix. Voilà, c’est tout.

A SUIVRE…