Linux

Linux en 60′ ou une alternative crédible à Windows

Windows est un système propriétaire, on n’en connaît pas son code source, donc on ne sait ce qu’il fit des informations qu’il traite pour nous; analyse, optimisation, surveillance, statistiques…
Windows a été bâti sur une conception ouverte aux malveillances. Dès le début ce système d’exploitation laissait grande ouverte les portes aux intrusions. Et c’est, en 2018, toujours le cas depuis 1992…
Windows est un système qui laisse semer plein de données à plein d’endroit dès qu’une installation (qu’elle soit officielle ou issue d’un malveillant) est éxécutée. Supprimer les installations faites relève de l’enquète policière. Et il est de notoriété publique qu’un système Windows vivant nécessite régulièrement une ré-installation complète (pas une restauration) pour enlever (temporairement) toute trace de passages erronés ou abandonnés.
Et enfin (mais ce pourrait être bien plus long), Windows abuse de sa suprématie pour verrouiller le marché des PCs qui peuvent difficilement se vendre sans obliger le consommateur à payer une redevance forcée.

Que fait-on avec Windows ?
Bon, c’est clair, le catalogue de jeux sous Windows est bien plus complet que pour tout autre système d’exploitation. Mais cette fonctionnalité est-elle bien adaptée à la fonction ?  A part pour les configurations très haut de gamme et les jeux en réseau local, un PC sous Windows ne justifie pas l’investissement nécessaire à une utilisation fluide et performante. Performance qui risque de s’altérer dans le temps d’ailleurs (vieillissement du système).:
Mais dans tout autre fonction, investir dans un PC sous Windows ne se justifie pas pour les raisons suivantes:

  • Tout ce qui concerne l’accès à internet se traite aussi bien / mieux sous Linux que sur Windows. Edge est un navigateur hors d’âge, Chrome et surtout Firefox font bien mieux et ce dernbier est natif sous Linux
  • La messagerie aussi est utilisable en client léger (navigateur) mais aussi en client lourd dont le plus connu est Thunderbird
  • La gestion de musique est d’aussi bonne qualité et surtout plus libre sous Linux (Rythmbox, Clementine, Lollypop) que sur Windows dont le plus populaire (iTunes) est une usine à gaz.
  • Les vidéos aussi sont accessibles par le même logiciel: VLc ou autre
  • Le traitement d’image, sans avoir les fonctionnalités artitistiques de Photoshop (payant), peut très bien se satisfait (voir plus) de Gimp, ou Shotwell.
  • La suite bureautique Libreoffice n’a rien à envier à MS-Office pour le commun des mortels avancés.
  • Tous les logiciels liés au réseau (Transmission, Filezilla, VPN) sont portés sous Linux
  • L’inventaire pourrait être bien plus fourni.

Les avantages de Linux:

  • Système ouvert, on peut voir entre quelles mains on met nos données
  • Installation hyper simple. 60′ chrono, et souvent bien moins
  • Multi boot natif, Linux n’est pas sectaire
  • Mises à jours sécurisées et non invasives; on choisit quoi et quand
  • Distributions et bureaux adaptés à la configuration. Linux tourne sur un Raspberry (nano ordinateur) comme un serveur hyper puissant
  • Mises à jour régulières et support long terme
  • Communauté inventive, complaisante (pour les novices) et dynamique. L’entraide n’est pas un vain mot
  • Installation dans un catalogue sécurisé. On peut mettre la grouille dans le système, mais c’est parce qu’on l’a bien voulu, pas parce qu’on l’a subit.
  • Différents systèmes pour tous les goûts même si Ubuntu (et sa variante Linux Mint) sont très implantés
  • Logiciels attachés libres et ouverts
  • Une des tentatives d’équivalences logicielles entre Windows et Linux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *