New York City (Chronologie)

O
On peut cliquer sur chaque image pour voir la photographie en grand.

TopOfTheRock700

NEW YORK CITY

ou

LA GROSSE POMME

YankeeStadium1024

Chronologie


DSCN18232404
Décalage horaire oblige, c’est aux aurores que nous sommes dehors. L’hôtel ne pouvant pas nous proposer un petit déjeuner, nous le prenons à l’extérieur. histoire de manger sur de grands tabourets en regardant les voiture passer. La carte de métro prise, direction le centre – Rockefeller center. Déjà les impressions de gigantisme. Et sous le soleil (qui ne nous quittera pas pendant la semaine ou presque).

DSCN1855 (Copier)
DSCN1841 (Copier)Mais déjà au coin d’une rue le fameux Moma nous tend les bras. New York est réputé être la capitale de l’art moderne. Et le City Pass (voir thèmes) permet de couper les files d’attente!
Mais pour nous, peut-être notre éducation s’est-elle arrêtée trop tôt car seul le dernier étage qui regroupe les oeuvres des grands artistes du début du 20ème siècle (Picasso, Giacometti, …) nous a intéressé. Les étages inférieurs nous proposent des tableaux, images, photos, vidéos, sculptures qui ne nous parlent pas du tout. A  d’autres peut-être ? Pour nous, tout ne peut pas être art … Mais ça vaut le coup d’oeil tout de même.


DSCN1857 (Copier)DSCN1863 (Copier)De retour à l’air libre, Ce sont d’autres cultures modernes qui nous accueillent; Time Square et ses illuminations. Mythique. Boutiques, attractions, magasins célèbres, grandes marques, de tout pour tous, en témoigne ce distributeur géant de M&M’s.. Attention aux caries et au surpoids.

DSCN1882Comme nous y sommes (dans le quartier), nous ne résistons pas au premier gratte-ciel qui nous tent les bras (top of the Rock[feller]) 11 septembre oblige, le contrôles sont pointilleux. Entré dans l’ascenseur dont le plafond est vitré, c’est en un clin d’oeil que nous nous retrouvons dans les cieux. Et de là-haut, la vue est formidable.

Une petite précision sur Manhattan s’impose. L’ile est coincée entre L’Hudson river et l’east river (qui n’est est pas vraiment une de rivière). Elle fait 20 kms de haut (longueur de Broadway) et a en son centre « Central Park ». Au sud du parc se trouve « MiddleTown » où siègent les grattes ciels mythiques. Au sud (LowerTown) se trouve la partie finance avec le WorldTradeCenter, la bourse et les regrettées Twin Towers. Entre les deux les quartiers type européen que sont Soho (commerce) Chinatown (comme son nom l’indique) Chelsea et Greenwich Village (bohème, artiste et gay), Little Italy (qui n’est plus que l’ombre d’elle même).

Donc, pour se repérer sur Manhattan, Harlem au nord, Central park au centre, Middle Town juste en dessous et Lower Town en bas.

2504

DSCN1913 New York, paradis du shopping dans le pays des marques. Taux de change oblige, les achats sont intéressants pour les européens, surtout pour qui change en €uro. Et une taxe (TVA) à 8% arrange bien les choses.

Entre Prince Street et Canal Street, sur l’avenue et les rues adjacentes, c’est le royaume des emplettes. Des créateurs, des marques, des styles, dans des rayons gigantesques, de murs de casquettes ou de Converse. C’est Soho. On peut y passer une heure, une journée, une semaine, une vie. DSCN1917En bas de Soho, Chinatown; mais nous, c’est pas notre tasse de thé (joke); alors un coup de métro et nous voilà dans Lower Manhattan avec le WTC, la bourse et tout et tout. Pour le World Trade Center, les tours jumelles ont laissé la place à deux énormes fontaines en forme de puits carrés autour desquelles s’égrènent le nom des milliers de morts du 11 septembre. La visite est gratuite mais on est fortement incité à donner une obole.

 

 

 

 

DSCN1927 Dans le même quarté, Wall Street. C’est drôle de voir le monument de la finance qui paraît si petit parmi les colosses qui l’entourent.

DSCN1932Le soir venu, grande traversée de Manhattan en métro (du sud au nord) pour nous rendre dans le Bronx, match de Base Ball oblige. Le stade des Yankees nous attend. Drôle de sensation que de tenir 3 heures dans un stade immense, à voir un jeu dont on ne comprend pas grand-chose et qui parait inintéressant au possible. Le principal, c’est que les Yankees aient gagné contre Toronto ce soir-là. Mais l’ambiance est là, les verres de bière de 60cl et les caissettes de victuailles bien grasses aident certains à passer le temps.

 

2604

DSCN1942 Le quartier où est notre hôtel s’appelle le Queens. Même si nous sommes en face de Manhattan, c’est une architecture bien différente qui compose cet endroit. Les zones industrielles côtoient les immeubles aux escaliers de secours métalliques mais de petits hâvres de paix laissent penser que nous sommes dans une lointaine banlieue tranquille. Erreur, Le centre est à 2 stations de métro (même si il faut passer sous l’East River). DSCN1962

 

 

 

 

 

DSCN1964 De retour au centre-ville. La 42ème rue, côté ouest, se termine sur les quais de l’Hudson River qui nous sépare du New jersey. Ah oui, il faut le rappeler… l’ouragan de novembre 2012 a laissé le sud de Manhattan meurtri et la statue de la liberté inaccessible jusqu’au 4 juillet (jour de l’indépendance). Donc notre fameux City Pass nous offrant un tour de bateau de 2 heures, nous en profitons à partir de ces fameux quais. De là, superbe vue sur le sud de l’ile de Manhattan.

Le soir nous visitons l’Empire State Building. Superbe de nuit sauf pour mon appareil photo qui rend trop mal les illuminations. De toutes les façons, nous avons préféré la vue de jour, où tout est moins écrasé, la vue plus détaillée et dégagée.

2704

DSCN1996

Nous sommes samedi. tout le monde sort. Couché tard les deux derniers soirs, nous sortons de l’hôtel pour un bon brunch new-yorkais.

Le brunch est un mixte entre le petit déjeuner continentale et le repas du midi; il remplace les deux. Pour 11$ (9€), on mange comme des gorets, café illimité !

Donc journée de visites et de shopping dans la cohue générale. 
DSCN2009
 VDSCN1998isite de Harlem. En journée, c’est plutôt cool. Axel remarque qu’il y a beaucoup plus de noirs que dans le centre … normal; il ne savait pas. Mais le quartier n’a rien d’exceptionnel, si ce n’est la salle Mythique Appollo qui a vu naitre les Jackson Five, James Brown, Aretha Franklin et plein d’autres. Pèlerinage obligatoire. Dans les rues des vendeurs de CDs, des chanteurs, des bonimenteurs. Axel achète un disque à un chanteur de Rap/Hip-hop qui s’avérera .. plutôt bon. Le soir, retour sur Time square avec une cohue d’enfer, des embouteillages de trottoirs et des artistes de rue .. plus mauvais les uns que les autres.

2804

DSCN2028DSCN2021
Nous l’avions vu du métro, Adèle nous l’avait recommandé, et c’était à deux pas de notre station de métro. En effet, dans le Queens, une friche industrielle a laissé champ libre aux graphistes New-Yorkais. Spectacle étrange et très beau que toutes ces couleurs qui métamorphosent les murs lépreux en oeuvres modernes. Il y en aurait plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés.

 

 

 

DSCN2031Ce jour là, c’est dimanche, et nous avons décidé de faire le National Museum et Central Park. Il faut se rappeler que Central Park … est central et que de chaque côté se trouvent les quartiers les plus chics de Manhattan: L’Upper East Side et l’Upper West Side. Rues et avenues super propres, immeubles avec concierges en livrée devant chaque porte, voitures avec chauffeurs qui attendent tout près et protection pour les sorties par temps de pluie. Nous sommes dans le méga chic chez les hyper riches. Les joggeurs sortent de chez eux en fun et fluo dernier cri pour aller verser quelques gouttes de sueur dans le parc voisin, les toutous à ses mémères vont faire leur crotte parfois chaussés de protection qui les isolent de ce sol « répugnant » – pauvres bêtes.

DSCN2040Mais le vrai beau et le vrai art n’est pas loin. Le National Museum of Art empiète sur le parc pour proposer des galeries où les merveilles se succèdent et où la richesse au mètre carré doit crever les plafonds. Un conseil, si vous avez du temps, essayer d’y aller plusieurs fois pour éviter l’Over Dose; vous pourrez alors vous focaliser sur des sujets que vous pourrez approfondir.

DSCN2053Du musée on voit Central Parc, et du parc le musée. Ce jour-là, c’était le vrai printemps, et central parc a beau être immense, quand 10 millions de new-yorkais s’y donnent rendez-vous, ça frise l’embouteillage. Mais ça vaut le détour car voir les écureuils se ballader parmi les passants dans un écrin de verdure perdu dans une marée de béton, c’est impressionnant.

 

 

DSCN2064En bas du parc, à la meilleure place se trouve l’Apple Store. En fait, nous avons cru remarquer que les américains ont soit un téléphone basique, soit un IPhone; pas de juste milieu. Donc le magasin est à l’image du pays; géant (100m de diagonale), extravagant (des équipements en libre-service par centaines), novateur – pas de caisse, que des vendeurs-démonstrateurs qui utilisent leur équipement portatif pour vous livrer de la main à la main et vous faire payer en direct. DSCN2072

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN2076Le soir, de retour du restaurant Pizza 33 qui offre des pizzas gigantesques super fines (la pâte épaisse se fait sur la côte pacifique, la pâte fine sur l’Atlantique) – nous flânons dans le rues pour admirer la silhouette des géants du quartier, l’Empire State Building et le Chrysler. Majestueux, même d’en bas.

 

 

 

 

2904 DSCN2089Ce devait être notre dernier jour, en fait nous en avons eu un de plus (voir thèmes). Donc dernière ballades dans les quartiers qui nous ont plu … et dernières emplètes. Canal Street est au sud de Soho, en particulier la boutique YRBNYC. Antre de la mode tout en restant raisonnable; une recherche sur les images de Google vous en dira plus.

DSCN2103Ce retour n’était qu’un prétexte et une étape vers High Line; c’est une ancienne ligne de chemin de fer désaffectée qui a été sauvée de la démolition (vous savez celles qui sont au niveau du second étage des immeubles et qui font un bruit d’enfer quand les trains passent…). On en a fait une ligne verte plantée d’arbres, de bosquets, de massifs où les coins de repos et les bancs publics permettent de se poser en se croyant ailleurs. DSCN2108La soirée se terminera dans un formidable TexMex trouvé au hasard; comme souvent, le personnel est agréablement surpris qu’on puisse aussi lui parler en espagnol, ce qui est ensuite source d’une convivialité et d’une complicité bien agréable.

 

DSCN2111Enfin, il nous fallait une bonne ballade avant de rentrer à l’hôtel, occasion pour profiter des lumières de la ville; photo prise à proximité de notre hôtel.

 

 

 

 

3004

DSCN2136DSCN2140Ce devait être le jour de notre départ, il a été retardé d’une journée. Et il a fait superbement beau. Donc, après avoir préparé notre changement de chambre, direction l’extrême sud pour revoir, mais de plus haut cette fois , le pont de Brooklyn (nous l’avions vu mais du bateau). Malgré des travaux de réfection, la piste piétonne nous permet d’avoir une superbe vue sur la baie et sur Lower Manhattan. Vraiment, la chance était avec nous !

 

DSCN2144Et pour notre dernier soir, nous avons foulé les trottoirs de Greenwich Village, quartier des gays qui (malheureusement je trouve) s’affichent ostensiblement aux terrasses des bars parmi les boutiques qui proposent sans pudeur les produits les plus déviants. Mais le quartier est magnifique, de bon goût, et compte parmi les plus anciens bâtiments de la ville (fin du 18ème siècle).

 

 

0105

DSCN2156DSCN2170 Vrai dernier jour. le 1er mai n’est pas férié dans les pays anglo-saxons, et il nous restait un ticket de musée. Bienvenu dans « la nuit du musée » mais de jour. Ce musée est à l’opposé du National Museum, sur le bord de Central Parc aussi. Des squelettes géants, Jurassic Park en vrai, des fresques énormes, des reconstitutions saisissantes, de tout pour tous les âges dans un environnement clair et dégagé. Nous avons vraiment apprécié, et les grandes baies vitrées nous replongeaient dans Central Park. DSCN2180