Peut-on encore rester anonyme sur la toile…

Un article récent de Korben m’incite à alerter encore une fois ceux qui sont assez naïfs pour confier tout (et n’importe quoi) sur internet: l’article se résume par son titre: « Nous sommes tous à poil (ou presque) face à la NSA« .

Déjà par toile j’inclus tout ce qui est numérisé. Il y a la navigation internet, l’utilisation de réseaux sociaux (Twitter, Facbook, Linkedin, …), la messagerie (instantanée ou non), et la téléphonie (puisqu’elle est sous IP).

USA-PatriotPlusieurs faits divers et certaines révélations associées ont mis en avant le fait que notre vie privée était très largement écoutée, voir écoutable pour les moins suspicieux.

L’affaire snowden avait déjà révélé au monde la puissance des écoutes américaines. Et la loi « USA Patriot » devrait être mieux connue du grand public: « Dans la pratique cette loi autorise les services de sécurité à accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les entreprises, sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs. » .Les articles liés qui s’en sont suivis confirment que nous ne pouvons presque rien contre les écoutes. Et si vous voulez que vos échanges restent anonymes, n’utilisez surtout pas internet.

Cet article sera complété mais l’idée est là, soyons très vigilents.

28 mai 2014: Truecrypt, sous la pression des autorités, ne supporte plus son logiciel.

31 décembre 2014: la NSA prend la main sur Skype. Et un état des lieux de l’état de connaissance de la NSA sur les protocoles de chiffrement. Même si c’est arrêté à la situation de 2012 (et donc extrapolé sur aujourd’hui), le sujet est intéressant (quoique technique). Écoutes massives en France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *